L’ivresse du Money time (deuxième partie) | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

L’ivresse du Money time (deuxième partie)

Après les courses poursuites et les prolongations, la troisième étape de notre série sur les maîtres du temps revient sur les buts inscrits dans les dernières secondes. Retour sur ces soirées où tout a basculé dans les derniers instants (deuxième partie)

28 janvier 2012 : OGC NICE 0-1 MHSC : Olivier Giroud et son kart magique

Même saison, même joueur que notre épiside précédent mais encore un cran supplémentaire dans la tragi-comédie du scénario. Un an après avoir gagné sur le fil dans ce même Stade du Ray, le 19 novembre 2010, sur un but tardif d'Olivier Giroud sur un service de Marco Estrada (1-0, 83ème), le MHSC retrouve l'enceinte niçoise le 28 janvier 2012. Ce soir-là, Olivier Giroud est rentré encore un peu plus dans le livre d’or du club de la famille Nicollin. En ce tout début de la phase retour de ce qui sera la saison du titre, les Montpelliérains ont plus que jamais besoin de points dans leur lutte à distance avec le Paris-Saint-Germain. Les Héraultais dominent les débats mais ne parviennent pas à inscrire ce but qui les délivrerait. Le temps passe et les supporters montpelliérains se désespèrent de voir leur équipe ne pas parvenir à concrétiser ses occasions. Au fil des minutes, le penalty d’Olivier Giroud détourné par David Ospina en première mi-temps sonne de plus en plus comme celui des regrets. Non, Montpellier ne parviendra pas à décrocher un succès sur la Côte d’Azur qui lui tendait pourtant les bras si ce fameux penalty avait été réussi. C’était sans compter sur l’extraordinaire abnégation de l’attaquant international français. Sur un dernier rush de Garry Bocaly, conclu par un centre, Olivier est encore loin du but mais il s’avance avant de décocher une frappe de 25 m  qui vient se loger dans la lucarne du gardien colombien. Le bonheur est immense et on voit encore l’actuel attaquant de Chelsea traverser tout le terrain pour exprimer sa joie en même temps qu’évacuer sa rage, en faisant sa célébration mythique de Mario Kart. Un but inoubliable sur la route du titre.

24 mars 2012 : MHSC 1-0 SAINT-ETIENNE :  sacrée volée

Décidément, le MHSC version 2011-2012 aimait beaucoup les fins de matchs. Cette réception de l’AS Saint-Etienne à La Mosson fut loin d'être le match le plus abouti de la saison, mais il a procuré l'une des trois plus intenses émotions de cette saison-là. Lancé dans un incroyable mano-à-mano avec le PSG dans la course au titre, plus question de lâcher des points, mais lorsque l’AS Saint-Étienne se présente à La Mosson, on se remémore le spectre du match aller où les hommes de René Girard avaient été contraints de concéder le match nul 1-1 dans le Forez. Réputé pour bâtir des équipes difficiles à manoeuvrer, le coach stéphanois d'alors, un certain Christophe Galtier, ne faillit pas à sa réputation et Montpellier se casse les dents sur la défense verte. Lorsque Jean Pascal Mignot se fait expulser à 13 minutes de la fin, le siège montpelliérain se fait encore plus pressant sur les buts de Stéphane Ruffier. Les occasions commencent enfin à s'accumuler mais il y a toujours un pied, un genou, pour sauver les Stéphanois quand leur gardien, auteur d'une prestation monumentale ce jour-là, semble battu. Et puis vient la 89ème minutes de jeu : le ballon est dégagé sur un ultime assaut montpelliérain, monte en chandelle, puis redescend. Olivier Giroud ajuste ses petits pas, se met en équilibre et décoche une reprise en demi-volée qui semble être celle de la dernière chance. Dans un de ces moments précieux dont le football a le secret, le temps suspend son vol et le ballon traverse une forêt de jambes stéphanoises avant de se ficher dans le soupirail d'un Stéphane Ruffier enfin impuissant. Le stade de La Mosson exulte et le MHSC s’impose 1-0. C'est ce jour-là que beaucoup de supporters montpelliérains qui n'y croyaient pas encore, se sont dit que ce qui était en train de se passer était bien réel et que cette équipe-là, en plus du talent pur, avait ce petit brin de réussite, indispensable sur la route du sacre.

13 mai 2012 : MHSC 1-0 LILLE : L’inoubliable but de Karim Aït-Fana

Ce but-là a été raconté des centaines de fois. Toute personne qui était au Stade de La Mosson ce soir du 13 mai 2012 - et a condition qu'il soit supporter du MHSC bien sûr, a, au moins raconté une fois à quelqu'un, cet incroyable but qui a fait l'objet de vidéos virales sur les réseaux sociaux. On y voit ce long dégagement défensif, le rush d'Olivier Giroud qui effectue plus de 80 mètres balle au pied et résiste à Chedjou avant de se présenter devant Mickaël Landreau puis de centrer vers Karim Aït-Fana qui pousse le ballon dans le but vide après un appel de balle et un sprint démentiel d’un bout à l’autre du terrain. Deux longues courses pour se dévouer au collectif qui ont offert le but de la victoire au MHSC. Un but pour l'éternité venu conclure un match âpre et disputé où le Losc de Rudi Garcia était obligé de gagner s'il voulait encore croire au titre… mais où il a fini par se faire prendre en contre. Les larmes montent déjà en se remémorant cette action hors du temps. Vos yeux scintillent, on le voit bien. Pas besoin d’en dire plus…

27 septembre 2014 : MHSC 2-1 EA Guingamp : Le dernier de ''VHM''

Le scénario de ce Montpellier - Guingamp du 27 septembre 2014 n'est pas le plus célèbre mais il est assurément l'un des plus émouvants de ces 15 dernières années. Avant cette 8ème journée de championnat, les hommes de Rolland Courbis ont effectué un début de saison plutôt moyen mais lorsque Souleymane Camara ouvre le score sur un service de Jonas Martin à la 48ème minute de jeu et que les Montpelliérains semblent maîtriser leur sujet, on se dit que ce match face aux Bretons va permettre aux Héraultais de basculer du bon côté et d’enfin démarrer leur saison. Patatras ! A la 83ème minute, Claudio Beauvue égalise et renvoie les équipiers de Victor-Hugo Montaño à leurs chères études. C'était sans compter sur l’abnégation du Colombien. Sur un dernier rush, il déborde sur le côté, repique au centre et profite d’un contre favorable pour récupérer le ballon et croiser une frappe qui fait trembler les filets de Samassa, offrant ainsi à son équipe de succès important dans une saison qui verra les Montpelliérains finir aux portes de l’Europe. Ce sera également doublement symbolique puisqu'il s’agira du dernier but de Victor sous le maillot du MHSC avant son départ pour le Mexique au mercato d'hiver. Ce sera aussi la dernière réalisation au Stade de La Mosson avant un long moment, puisque, quelques jours plus tard, l'antre montpelliéraine sera ensevelie sous les eaux par une première salve d'inondations, puis par une seconde, qui contraindront le MHSC à remettre à plus tard la cérémonie des 40 ans  et à s'exiler au Stade de Rugby durant plusieurs mois avant la remise en état de ses infrastructures.

Demain, retrouvez la troisième et dernière partie de notre dossier consacré aux matchs qui ont basculé dans les derniers instants

 

 

A lire également

07aoû2022

Équipe pro

Le dimanche 21 août (15h), c'est auxerre qui se présentera au Stade de La mosson dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 Uber eats. La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !Le match : MHSC - AJ
Lire la suite

13aoû2022

Équipe pro

Ce SAMEDI le MHSC se déplaçait AU PARC DES PRINCES pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1 Uber Eats.Pour leur premier déplacement de la saison, nos Pailladins avaient rendez-vous avec les Parisiens, champions de France en titre, dans leur
Lire la suite