Match gaché, point mérité | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Match gaché, point mérité

Réduits à dix face à brest après l'expulsion sévère voire surprenante de Florent Mollet, les pailladins ont eu le mérite de s'arracher pour obtenir un point qui montre une nouvelle fois leur bel état d'esprit. Si la rencontre a été gâchée par ce scenario, les adieux de Michel Der Zakarian au stade de la mosson ne l'ont - heureusement - pas totalement été (0-0 score final)

AUTOUR DU MATCH : Bien finir à la maison

C’était il y a quatre jours mais on a l’impression que c’était hier. Mercredi soir, le MHSC s’inclinait de justesse lors de la séance de tirs au but en demi-finale de la Coupe de France après avoir poussé le Paris-Saint-Germain jusqu’à la séance de tirs au but. Celle-ci fut fatale aux Héraultais et elle a sifflé la fin de cette fabuleuse aventure auprès de « Dame Coupe ». Ce dimanche donc, 4 jours plus tard, il fallait se remettre dans le train-train du championnat. Il n’était plus question d’Europe mais simplement de terminer le plus haut possible, c’est-à-dire conserver cette huitième place car il est toujours important pour un club de terminer le plus haut possible au classement ; d’abord pour une question de fierté mais aussi, on ne va pas se le cacher, pour des questions financières. Pour la fierté, pour remercier le public de son soutien, même à distance, les Montpelliérains se devaient donc de l’emporter ce dimanche contre Brest lors de l’avant-dernière journée du championnat. L’autre raison pour laquelle la victoire était importante, c’était bien entendu parce que cette rencontre face aux Bretons constituait la dernière sortie à domicile de l’entraîneur Michel Der Zakarian qui, après quatre ans sur le banc Orange et Bleu, va quitter ses fonctions dimanche soir prochain après une dernière sortie sur la pelouse de Nantes.

Le coach montpelliérain justement, alignait un onze de départ assez proche de celui qui a brillé mercredi face au Paris-Saint-Germain. Seuls changements, les titularisations de Damien Le Tallec en lieu et place de Jordan Ferri – touché aux adducteurs – et de Nicolas Cozza dans le couloir gauche de la défense et pour suppléer Mihailo Ristić ; tandis que son homologue côté droit était Arnaud Souquet, venu prendre le relais de Junior Sambia. . Côté brestois, deux des quatre anciens Montpelliérains de l’effectif finistérien étaient titulaires : Steve Mounié et Gaëtan Charbonnier

LE MATCH : MHSC 0-0 Stade Brestois 29

La première période était légèrement à l’avantage des Montpelliérains. Sur une longue ouverture de Téji Savanier, Stephy Mavididi se créait une première opportunité mais le jeune Anglais était devancé par Larsonneur (4e). Dans un match très ouvert, Steve Mounié lui répondait quasiment dans la foulée mais sa tête passait au-dessus  (9e). Le ping-pong se poursuivait par un superbe rush d’Andy Delort, conclu par une frappe en angle fermé, détournée par Larsonneur (15e). Malgré pas mal de déchets techniques, la rencontre était ouverte et assez agréable à suivre. Obligés de prendre des points pour assurer leur maintien, les Bretons jouaient l’attaque : Vitorino Hilton devait réaliser un beau sauvetage pour empêcher Duverne d’ouvrir le score (28e), avant que Steve Mounié n’oblige Dimitry Bertaud à la parade (30e). C’est alors que la rencontre basculait pour une raison assez inexplicable : Florent Mollet déséquilibrait un joueur brestois avant d’être sanctionné pour un carton rouge, M. l’arbitre estimant qu’il avait annihilé une action de but alors qu’il restait encore au moins deux joueurs montpelliérains plus le gardien pour défendre. Juste incroyable !  Avec ce coup du sort incompréhensible, les Montpelliérains allaient devoir jouer toutes la seconde période en infériorité numérique.

Sans doute agacés par cette décision injuste, les Pailladins sonnaient la révolte : la superbe frappe d’Andy Delort sur un service de Cozza, frôlait d’entrée la transversale (52e). Malgré ce, les Brestois dominaient désormais logiquement la rencontre, mais Bertaud veillait au grain sur cette frappe de Honorat (59e), avant d’être sauvé par sa barre transversale sur la frappe de Chardonnet (57e). Au fil des minutes, les Bretons tentaient d’épuiser les Héraultais à coups de redoublements de passes ; le danger se rapprochait et, pourtant au bord de craquer, les Pailladins faillirent ouvrir le score sur une ouverture lumineuse de Damien Le Tallec, mais Stephy Mavididi buttait sur Larsonneur (63e). Dans la foulée, Duverne voyait sa tête s’écraser sur sa propre barre transversale (64e). Passées ces deux bouffées d’oxygène, la domination brestoise reprenait, mais les Montpelliérains résistaient avec beaucoup de hargne et de courage, dans le sillage d’un Dimitry Bertaud très, très, très chaud.  Oui mais voilà, même dans la difficulté, même après un match énergivore mercredi contre le PSG, les Montpelliérains ont résisté jusqu’au bout et remporté un bon point amplement mérité au vu des circonstances, qui montre une nouvelle fois leur excellent état d’esprit. Les Pailladins auraient sans doute voulu offrir un dernier succès à leurs supporters et à leur coach pour leur dernière sortie à domicile de la saison, mais ils ont eu le mérite de ne rien lâcher ; Prochaine et ultime étape dimanche prochain à Nantes.  

La fiche technique

Dimanche 16 mai 2021.

37ème journée de Ligue 1 Uber Eats.
Stade de La Mosson.

Score final : 0-0
Arbitre : M. Petit.

MHSC : xxxxx (xe),xxxxx (xe); Stade Brestois: Mounié (41e), Belkebla (49e), Chardonnet (73e)
MHSC : Mollet (40e),

MHSC : Bertaud - Souquet (Sambia 67e), Hilton (cap.), Congré, Cozza (Benchamma, 89e) - Le Tallec- Mollet, Savanier (Ristic, 80e) - Mavididi (Chotard, 80e), Delort, Laborde. . Entraîneur : Michel Der Zakarian

STADE BRESTOIS: Larsonneur - Faussurier, Chardonnet, Duverne, Perraud - Belkebla (cap.), Magnetti - Faivre (Cardona, 89e), Charbonnier, Honorat - Mounié. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

 

Le fait du match : 500ème titularisation en Ligue 1 pour Vito !

Pas une semaine ne passe sans que Vitorino Hilton ne repousse les limites de la science et de ce sport. Ce dimanche contre Brest à La Mosson, le défenseur brésilien a ainsi honoré  sa 500e titularisation en Ligue 1 (14 avec Bastia, 122 avec Lens, 51 avec Marseille, 312 avec Montpellier), devenant le 7e joueur de champ à atteindre ce cap depuis 1950 dans l’élite. Un chiffre exceptionnel auquel il convient d’associer son compère en charnière centrale Daniel Congré. Rien qu’en championnat, les deux hommes ont été alignés ensemble ce dimanche pour la 246e fois dans l’élite sous le maillot du MHSC. Si l’on additionne leurs matchs tous clubs confondues, les deux hommes ont disputé en comptant la rencontre de ce soir, 999 matchs dans l’élite (Des chiffres qui donnent franchement le vertige)  

A lire également

07aoû2022

Équipe pro

Le dimanche 21 août (15h), c'est auxerre qui se présentera au Stade de La mosson dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 Uber eats. La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !Le match : MHSC - AJ
Lire la suite

13aoû2022

Équipe pro

Ce SAMEDI le MHSC se déplaçait AU PARC DES PRINCES pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1 Uber Eats.Pour leur premier déplacement de la saison, nos Pailladins avaient rendez-vous avec les Parisiens, champions de France en titre, dans leur
Lire la suite