La fête malgré la défaite | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

La fête malgré la défaite

battu sans contestation possible par un psg beaucoup trop fort pour lui, le mhsc peut se consoler par la belle fête que le club et les supporters héraultais ont offert aux champions de france 2012, réunis lors de cette rencontre. Pour une fois, il vaut mieux laisser l'aspect sportif de cette rencontre au second plan  

AUTOUR DU MATCH : Le capitao honoré par les siens

Le dernier match à domicile d’une saison est toujours particulier…. Parce qu’un chapitre se referme, parce que certains joueurs vont partir… mais il régnait une autre atmosphère ce samedi soir à La Mosson. D’abord parce que le dernier visiteur s’appelle le Paris Saint-Germain (dont la venue est toujours très attendue), mais aussi et surtout parce que cette rencontre était marquée par un double hommage. Celui aux Champions 2012 dans leur ensemble (lire fait du match), mais aussi celui à notre Capitao Vitorino Hilton. Ce dernier ayant quitté le MHSC il y a presqu’un an jour pour jour, sans que le public puisse le saluer en raison de la crise sanitaire, le Président Laurent Nicollin avait décidé de lui rendre un hommage appuyé, dans un stade plein, lors de cette rencontre. Comme son éternel complice Souleymane Camara le 12 mars dernier contre Nice, il a donc reçu plusieurs cadeaux en avant match, entouré de ses ex-équipiers et surtout ovationné par le public montpelliérain, dont il est devenu au fil des années une icone reconnue et respectée. Vito le charmeur – chambreur a semblé très ému au moment de s’adresser à son public, mais il a tenu le cap… comme sur le terrain. En marge de cette rencontre également, les joueurs du MHSC-VB, tout frais Champion de France de volley-ball ont été présenté au public à la mi-temps. Au terme de la rencontre enfin, un feu d’artifice en l’honneur des 10 ans du titre a été tiré... histoire de terminer ces festivités et de marquer la fin de saison.

LE MATCH : MHSC 0-4 Paris SG

Côté compo, le coach montpelliérain avait choisi d’aligner une défense à 5 avec Thuler en lieu et place de Sakho, qui rejoignait la longue liste des absents. Pour le reste, Jordan Ferri remplaçait Léo Leroy par rapport au dernier match à Clermont, tandis que Valère Germain était suppléé en attaque par Sacha Delaye. Auteur d’entrées très prometteuses ces dernières semaines, ce dernier fêtait à cette occasion sa 1ère titularisation à La Mosson. Côté parisien, pas de Neymar mais le trio Di Maria – Mbappe – Messi en attaque.

Il y avait beaucoup de volonté chez ces Montpelliérains-là, mais le MHSC de ces dernières semaines a beaucoup trop de carences pour espérer rivaliser avec le PSG…. Et face à une équipe d’un tel niveau, il faut être à 300% de ses moyens (notamment physiques), ce qui n’est pas le cas pour les Pailladins vu leur série très compliquée sur ces derniers mois.
Sur un centre venu de la gauche, la reprise Messi était d’abord détournée en corner (6e). Sur celui-ci, la frappe de l’Argentin ne laissait aucune chance à Bertaud (0-1, 7e). Le début d’une première période très compliquée. Si Bertaud gagnait son duel avec Mbappé (11e), Messi doublait la mise quelques minutes plus tard (0-2, 20e), avant que Di Maria ne profite d’une nouvelle erreur défensive pour tripler la mise (0-3, 27e). Entre temps, il y eut bien une frappe de Mavididi à côté (16e), un centre de Souquet capté par Donnarumma (19e), puis une nouvelle opportunité pour l’attaquant anglais (27e), mais ce PSG-là était décidemment implacable.

Au retour des vestiaires, les Pailladins ont encaissé un but supplémentaire par Mbappé (sur penalty, 60e). Si l’addition aurait pu être plus lourde, les Montpelliérains ont eu le mérite de se battre jusqu’au bout.
Mais il faut surtout souligner que le public de la Mosson – les Armata et la Butte Paillade en particulier – n’ont jamais cessé d’encourager leur équipe. Oublions quelques instants cette fin de saison gâchée sportivement pour évoquer la belle ambiance qui régnait à La Mosson : cette ferveur, cet aspect familial caractérisé par nos Champions 2012 est un héritage dont il faut prendre soin et s’inspirer, notamment à travers l’Esprit Paillade. Cela doit être une base pour la saison prochaine. Désormais, il faut panser ses plaies, se refaire une santé physique et se projeter sur la saison prochaine… Mais avant cela, il reste un dernier match à jouer samedi prochain à Angers.    

La fiche technique

Samedi 14 mai 2022.
36ème journée de Ligue 1 Uber Eats.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 0-3
Score final : 0-4
Arbitre : M. Jérémy Stinat
.

Paris SG : Messi (7e, 20e), Di Maria (26e), Mbappé (pen, 60e).
MHSC : Souquet (42e), Ferri (88e); Paris SG:  Herrera (35e), Simons (69e), Mbappé (86e).
 

MHSC : Bertaud – Souquet (Sambia 76e), Esteve, Thuler (Gioacchini 53e), Cozza, Ristić – Chotard, Ferri – Mollet (Leroy 76e) – Delaye (Oyongo 73e), Mavididi (Germain, 53e). Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.

PARIS SAINT-GERMAIN: Donnarumma– Kherer (Hakimi 85e) , Marquinhos (cap.), Ramos, Bernat (Nuno Mendes, 85e) – Herrera (Michut, 68e), Verratti, Wijnaldum (Simons, 68e) – Di Maria (Gassama 89e), Mbappe, Messi. Entraîneur : Mauricio Pochettino 

 

Le fait du match : Un bel hommage aux Champions 2012

C’était le moment fort de cette journée, bien loin des tracasseries sportives liées à la série actuelle et aux nombreux absents. Ce samedi 14 mai était un jour de fête. Le Président Laurent Nicollin avait en effet décidé de placer cette journée sous le signe de l’hommage aux Champions de France 2012, dix ans tout juste après ce sacre aussi magnifique qu’inattendu. La majeure partie des joueurs de cette épopée (exceptés ceux qui avaient encore des matchs à jouer ce week-end avec leur club) s’est donc retrouvée à midi au Mas Saint-Gabriel pour partager un repas fourmillant de sourires et d’anecdotes. La bonne humeur était de mise et la nostalgie avait du bon. Le coach René Girard, entouré de son staff de l’époque, arborait lui aussi une mine réjouie à l’évocation de cette époque aussi dorée sportivement que presqu’irréelle. Il est pourtant sacrément bon de se rappeler que ce rêve n’en était pas un et que ce titre de Champion de France était bel et bien une réalité.

Tout ce beau monde s’est ensuite retrouvé au Stade de La Mosson pour un tour d’honneur empreint d’émotions dans une enceinte à guichets fermés. L’occasion de constater que le temps passe mais que la popularité de ces gladiateurs de l’exploit n’a pas pris une ride. Ensuite, chacun s’est arrêté devant les bancs de touches pour assister à l’hommage à Vitorino Hilton, avant de regagner les tribunes. Vito et Mapou Yanga-Mbiwa ont alors donné, en duo, le coup d’envoi fictif de la rencontre, mais c’est bien toute la magie des Champions 2012 qui a enveloppé cette rencontre, terminée par un superbe feu d'artifice.

A lire également

07aoû2022

Équipe pro

Le dimanche 21 août (15h), c'est auxerre qui se présentera au Stade de La mosson dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 Uber eats. La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !Le match : MHSC - AJ
Lire la suite

13aoû2022

Équipe pro

Ce SAMEDI le MHSC se déplaçait AU PARC DES PRINCES pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1 Uber Eats.Pour leur premier déplacement de la saison, nos Pailladins avaient rendez-vous avec les Parisiens, champions de France en titre, dans leur
Lire la suite