Florent Mollet : « Une fierté d’atteindre ce chiffre » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Florent Mollet : « Une fierté d’atteindre ce chiffre »

Dimanche dernier contre le RC Lens, Florent Mollet a disputé son centième match de Ligue 1 sous les couleurs montpelliéraines. Il revient sur ce chiffre symbolique, évoque sa saison, celle de son équipe, ainsi que certains chiffres marquants de sa centaine sous le maillot pailladin.

100 matchs en ligue 1 avec le MHSC, ça fait quoi ?
C'est une fierté d'atteindre ce chiffre, surtout avec le maillot du MHSC. Si on m'avait dit ça au début de ma carrière, je pense que je ne l'aurais pas forcément cru. C'était déjà beau d'avoir atteint les 100 matchs toutes compétitions confondues avec le club la saison passée, mais arriver à cette centaine juste en Ligue 1, ça marque encore quelque chose. Je laisse une petite emprunte au club, même si je peux encore faire mieux et plus. J'espère qu'il y en aura d'autres.

Ce que je retiens en priorité, c’est que ce centième match en Ligue 1 avec Montpellier coïncide avec une victoire

Tu as fêté ce chiffre symbolique de la plus belle des manières en étant décisif lors de la victoire de ton équipe contre le RC Lens dimanche dernier…
Ce que je retiens en priorité, c’est que ce centième match en Ligue 1 avec Montpellier coïncide avec une victoire. C'est le plus important. C'est une victoire avant tout collective, celle de tout un groupe de tout un club. Nous en avions tous besoin. Concernant le but, c'est vrai qu’il part d'un geste défensif de ma part. Au départ du ballon, j'ai une petite incompréhension, je ne vois pas le joueur adverse arriver dans mon dos… il y avait pas mal d'ambiance dans le stade – ce qui est une très bonne chose d’ailleurs (sourire), donc je n'ai pas forcément entendu les « ça vient ». Quand je vois que je perds le ballon, je me dis que c'est à moi de le récupérer et j’y parviens « à la loyale » face au joueur lensois. Je sers ensuite Téji (Savanier) qui envoie un magnifique ballon vers Stephy. Ce dernier réussit le geste parfait pour ouvrir le score et nous sommes ensuite parvenus à conserver cet avantage jusqu'au bout.

Depuis le début de saison, ton positionnement a évolué pour se décaler de l’axe vers la droite. Comment vis-tu cela ?
Tout le monde sait que je préfère jouer dans l'axe. Après, le coach a mis une équipe en place et ça se passe plutôt bien sur mon côté. Il y a bien sûr encore des choses à améliorer, j'ai encore des choses à apprendre car ce n'est pas un poste auquel je suis habitué, même si je l’ai un peu occupé par moment quand j'étais à Dijon. J'essaie de travailler au maximum à l'entraînement pour prendre plus de repères et d'être le plus performant possible à ce poste.

Comment définirais-tu ta relation avec Téji ?
Téji et moi, nous nous entendons très bien. J'ai toujours dit qu'il avait de très grosses qualités et c'est certainement le meilleur joueur avec lequel j'ai évolué depuis toujours. On s'apprécie beaucoup Tactiquement, Téji est quelqu'un qui aime beaucoup bouger sur le terrain. Il démarre dans l'axe mais il peut très bien se retrouver à droite ou à gauche. Nous sommes deux joueurs intelligents, deux joueurs qui avons cette fibre du football et qui aimons la relation technique ; donc nous essayons de la mettre en place, sans aucune tension ni pression mais avec beaucoup de plaisir. On le voit d'ailleurs sur les coups de pied arrêtés ou « un coup c’est lui, un coup c’est moi ».

je suis très heureux ici

Quel regard portes-tu sur la saison de l'équipe et sur ta saison personnelle ?
La victoire contre Lens est très positive car cette équipe restait sur de très belles performances en étant très solide, notamment à l'extérieur et était deuxième du classement. Je pense et j’espère que cette victoire sera un déclic positif pour nous. Si on met tous les ingrédients comme nous les avons mis lors de cette rencontre, nous pouvons faire chuter n'importe quelle équipe. Bien sûr qu'il y aura des moments un peu plus compliqués mais si on garde ça, je pense qu'on peut faire un très bon championnat. Concernant ma saison personnelle, je découvre un nouveau poste mais je me mets au service de l'équipe. J'essaie de m'investir au maximum et d'aider l'équipe de la meilleure des façons possibles. Mon début de championnat me semble positif, même s'il pourrait encore être encore meilleur. A moi de continuer comme ça et d'essayer d'être encore plus performant.

Un mot sur le déplacement à Monaco ce dimanche pour conclure…
Monaco est une des grandes équipes de notre championnat. Ils ne sont pas passés loin de se qualifier pour la phase de groupe de la Ligue des Champions. Ils ont beaucoup de joueurs internationaux, qui connaissent bien le championnat et qui ont l'habitude des grands matchs. Ça va être un match forcément compliqué face à un adversaire qui ne nous a pas souvent réussi sur sa pelouse ces dernières années, mais c’est à nous de tout donner pour faire basculer cette rencontre de notre côté. Il faut se servir du match contre Lens et si nous mettons les mêmes ingrédients que face aux Nordistes, je suis persuadé que nous pouvons parvenir à ramener un résultat positif de notre déplacement en Principauté.

Rendez-vous à 200e en L1 avec le MHSC ?
Je ne suis pas quelqu'un qui fait des promesses dans la vie, parce que les promesses il faut pouvoir les tenir ; et ça peut décevoir des gens si les choses ne se passent pas finalement pas comme on l'avait dit ou prévu. Je ne sais pas si j’atteindrais les 200 matchs en Ligue 1 avec le MHSC, mais si ça devait arriver, ce serait une fierté… et ç’en ait d’ailleurs déjà une d’avoir atteint les 100 dans l’élite sous ce maillot. Au-delà de ça, je suis très heureux ici. Je l'ai dit et je le répète, mais, depuis je suis arrivé en 2018, je vis sans doute la période de ma vie où je suis le plus heureux, que ce soit sur le terrain, dans le club ou même dans ma vie privée. Quand on joue ici, on sent un engouement, on sent dans ce club un esprit familial. Même quand un joueur va moins bien, ou que collectivement on est moins bien, on sent que tous les gens sont derrière nous. On a un super Président qui a un grand coeur et qui est à fond derrière ses joueurs. On sait que, même si parfois ça va moins bien il sera toujours derrière nous. Le club avance bien, grandit bien et je suis très heureux d’être ici.

100 matchs et des chiffres marquants

Les 100 matchs de L1 avec le MHSC ont permis de dessiner des tendances et des chiffres marquants que nous lui avons demandés de commenter

 

SA RÉGULARITÉ

Depuis son arrivée au club en juillet 2018, Florent Mollet fait partie des 20 joueurs du championnat qui ont disputé au moins 100 matchs de L1 sur cette période

L’avis de Florent : « Sur un plan plus global, je pense qu'il aurait pu y en avoir encore plus puisque j'ai commencé assez tard en Ligue 1. Faire partie de ce cercle très fermé des joueurs les plus réguliers sur la période, ça rend encore plus fier mais j'espère en totaliser encore plus avec ce maillot du MHSC dans les semaines et mois qui viennent. Atteindre ces 100 matchs en L1 avec le MHSC me permet de laisser une petite empreinte dans le club. C’est ce qu'il y a de plus beau, c'est ce que retiennent les gens et c'est ce que l'on retient après sa carrière. Il y eut des joueurs qui ont laissé une empreinte plus importante dans ce club mais laisser cet emprunte-là est déjà quelque chose de bien pour moi. Ça permet aussi de redonner au Président et à tout un club, la confiance qu'ils m'ont donnée en me faisant signer ici. Ils ont cru en moi et j'essaie de leur rendre du mieux possible. »

Son côté passeur décisif

Depuis son arrivée au club en juillet 2018, Florent Mollet a délivré 13passes décisives. Seuls Andy Delort (20) et Gaëtan Laborde (17) ont fait mieux sur une même période sous le maillot du MHSC. Cela le place aussi parmi le top 20 des meilleurs passeurs de L1 sur la période. Un classement dominé par le Parisien Angel Di Maria (36). Il est dans le top 7 des meilleurs passeurs décisifs du MHSC depuis la saison 2006-2007 (leader, Souleymane Camara, 25).

L’avis de Florent : « Marquer un but est quelque chose de magnifique. Ça vous donne des frissons, mais, pour moi, délivrer une belle passe décisive et permettre à un coéquipier de marquer, c'est encore plus beau. J'essaie d'être le plus décisif possible et ce chiffre est vraiment une fierté pour moi. Quand on joue à un poste offensif, c’est très important d’être décisif. La priorité, c’est d’aider l'équipe. »

SA VOLONTÉ DE JOUER VERS L’AVANT

Depuis son arrivée, il est le joueur qui a réussi le plus de passes dans le camp adverse (1811)

L’avis de F.M. : « C'est bien avant la possession, je préfère évidemment avoir le ballon, mais la finalité reste quand même d'aller vers le but adverse et d'y aller le plus rapidement possible. Par conséquent, quand je suis dans le camp adverse, j'essaie de trouver ces passes qui peuvent faire mal à l'adversaire. Téji excelle d’ailleurs aussi dans cet art de la passe vers l’avant. »

SON CÔTÉ CANNONIER

Florent Mollet est le meilleur buteur du MHSC depuis l’extérieur de la surface depuis son arrivée à l’été 2018 (7 buts de cette manière) et le second du championnat sur cette même période (seuls Di Maria, Depay et Payet font mieux avec 8)

L’avis de F.M. : « Depuis tout petit, je tente souvent ma chance. J'ai souvent marqué des buts comme ça quand j'étais dans les catégories de jeunes. Ce sont souvent des buts d’instinct. »

LES COUPS DE PIED ARRÊTÉS

Depuis juillet 2018, Florent Mollet fait partie du top 8 des joueurs qui ont délivré le plus de passes décisives sur coups de pied arrêtés (6). Un classement dominé par son coéquipier Téji Savanier (17). Flo est aussi le joueur qui a marqué le plus de coups-francs directs en L1 sur cette période (5), devant Angel Di Maria (PSG, 4).  

L’avis de F.M. : « Les coups de pied arrêtés sont une arme très importante dans le football moderne. Dans l'équipe, nous avons plusieurs joueurs très performants dans cet aspect du jeu, dont Téji comme ce chiffre le montre très bien. Cette présence de plusieurs frappeurs potentiels Ça créé une certaine peur chez l'adversaire et c'est quelque chose de positif. Pour ma part, c'est quelque chose que je travaille depuis l'âge de 13 ou 14 ans et ça porte ses fruits aujourd'hui. C'est aussi quelque chose que je perfectionne quotidien et on voit que cela paye. Concernant les coups-franc directs, je suis très heureux d’être leader de ce classement virtuel. C'est quelque chose de valorisant, surtout quand on connait la qualité des frappeurs dans notre championnat. J'en suis très heureux et, l'essentiel, c'est que ça amène un plus à l'équipe. »

 

A lire également

05déc2021

Équipe pro

C'est déjà la fin de la phase aller et c'est à domicile que ça se passe ! Avant de passer à la bûche et aux cadeaux rendez-vous au Stade de La Mosson mercredi 22 décembre pour la réception du SCO Angers !   Le match : MHSC - ANGERS
Lire la suite

Équipe pro

Ce dimanche après-midi le MHSC se recevait le promu clermont pour le compte de la 17e journée, Le mhsc enchaîne avec une seconde victoire consécutive et s'impose 1-0 à la mosson avec une réalisation d'elye wahi à la 27'.Feuille
Lire la suite

15nov2021

Équipe pro

Faites plaisir ou faites-vous plaisir avec le cadeau incontournable de ces fêtes de fin d'année : le pack 3 matchs avec les grandes affiches de la deuxième partie de saison : Lille, Nice et le PSG pour clôturer la saison à domicile ! 
Lire la suite