« La Coupe de France a toujours été le reflet de l'ADN du club » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

« La Coupe de France a toujours été le reflet de l'ADN du club »

Après avoir évoqué ses souvenirs de demi-finales de Coupe de France, Philippe Sers porte son regard sur les spécificités de cette compétition et sur la réception du PSG mercredi soir à La Mosson… pour une place en finale 

Qu'est-ce qui rend ces matchs de Coupe de France si particuliers ?
En dehors du fait que tu ajoutes au suspense inhérent aux résultats, la sanction couperet de l'élimination directe, la Coupe de France a toujours permis à Montpellier de mettre en avant son ADN. Le Président Louis Nicollin – et c'est aujourd'hui toujours le cas avec Laurent – a toujours souhaité, et je dirai même voulu, que La Paillade soit une équipe qui aille au charbon, qui ait du caractère, qui mette le mot combativité au-devant de toute intention… et la Coupe de France a toujours été le reflet de la carte d'identité et de l'ADN du club. D'ailleurs, le MHSC a toujours réalisé ses plus grands exploits en Coupe de France lors de matchs où le tempérament et le caractère ont souvent renversé des adversaires, sur le papier du moins, plus talentueux. La Coupe de France a toujours également été un stimulateur, un accélérateur de progrès, un tremplin médiatique qui a permis de mettre en avant le travail du club et de faire la une des journaux quand les exploits l’ont permis. Cette coupe a très souvent contribué à ce qu'on mette en avant le club au cours de son histoire. Pour toutes ces raisons, cette compétition a toujours eu beaucoup d'importance au sein du MHSC.

j'ai à nouveau 20 ans

Tu as vécu la Coupe de France en tant que supporter, en tant que journaliste… et tu t'apprêtes à vivre ta première demi-finale comme membre du club. Que trouves-tu de différent maintenant que tu es à l’intérieur du club justement ?
Je crois, j'espère (du moins je le pense) que je me suis très rapidement fondu dans le moule pour la raison simple que j’ai toujours eu le MHSC dans la peau. Ce club m'a fait. Je l'ai toujours dit, ce n'est certainement pas moi qui ai fait le club, c'est plutôt l'inverse car c'est un club que j'ai toujours eu dans mes veines. J'ai été très bien accueilli et je laisse plus parler mon coeur que ma raison aujourd'hui, encore que ce n'est pas à mon âge que je vais changer. Le coeur et la raison n’ont jamais été très loin et c'est aussi pour ça que, durant mes 35 ans de journalisme, j'ai toujours essayé de choisir mes mots. Il y a une façon de dire les choses dans les commentaires. Quand l'équipe tournait mal, je souffrais avec elle mais, de par ma position, je me devais d'avoir un regard critique ; mais avoir un regard critique c'est bien quand il y a quelque chose de constructif derrière. Il ne faut pas tourner le dos à la réalité, même quand ça fait mal, mais il y a des façons de dire les choses. D’ailleurs, quand je critiquais l'équipe lorsqu’elle ne tournait pas bien, c'était souvent du dépit amoureux. Maintenant que je suis à l'intérieur du club, je dirai que j'ai à nouveau 20 ans. Je suis comme un gamin, je découvre des choses passionnantes : Qu’y a-t-il derrière le rideau ? Qu'est-ce qu'il se passe en coulisses ?  Je ne vais pas dire que j'en avais rêvé, mais quelque part c'est quelque chose qui m’aurait manqué. La vie a fait son oeuvre et le Président Laurent Nicollin a été déterminant. Il n'était pas obligé de me faire venir et je lui en suis très reconnaissant. J'ai la sensation d'être apprécié ici et c'est quelque chose de primordial quand on a 60 ans comme moi. Si je donne parfois l'impression d'avoir moins que cet âge, c'est peut-être simplement que parce que je fais ce qui me plait… Et on fait toujours très bien ce qu'on aime bien faire comme dit l'adage.

Souvent, dans l'histoire du club, nous sommes parvenus à nous imposer face à des adversaires et dans des contextes qui ne nous laissaient absolument pas l'opportunité d'être favoris…

En cette veille de demi-finale, qu'est-ce qui pour toi fait la force de notre équipe?
Ce qui fait la force de notre équipe cette saison, c'est qu’elle est parfois irrégulière mais elle a du talent et qu’elle est capable de donner le change et de réaliser des exploits. Ce match contre Paris, il faut simplement l'aborder comme une formidable opportunité pour nous et penser à la possibilité d'aller en finale. C'est en pensant fort à cette finale que nous allons l’atteindre. Si on se motive suffisamment à l'idée de pouvoir aller chercher une finale, tu vas peut-être pouvoir trouver ce surplus de force mentale qui pourra t’aider. Souvent, dans l'histoire du club, nous sommes parvenus à nous imposer face à des adversaires et dans des contextes qui ne nous laissaient absolument pas l'opportunité d'être favoris… Et pourtant nous sommes parvenus à gagner.

Quelle est la confrontation entre les deux clubs qui t'a le plus marqué ?
Je dirai la victoire 3-2 au Parc des Princes lors de la saison 1995-1996 alors que nous étions menés 2-0 à un quart d'heure de la fin. C'était un moment extraordinaire, notamment lors du troisième but de Laurent Robert qui vient sceller la victoire après des réalisations de Christophe Sanchez et Fabien Lefèvre. Ce succès-là m'a profondément marqué. Il avait quelque chose d'irrationnel. Je me souviens aussi du but égalisateur d’Emir Spahić qui nous avait permis d'arracher un point à La Mosson pour notre retour parmi l'élite en août 2009. Enfin, je n’oublie pas non plus le but victorieux de Souleymane Camara à quelques minutes de la fin lors de la saison 2018-2019 (succès 3-2). En espérant que l’issue soit aussi positive mercredi soir.

A lire également

07aoû2022

Équipe pro

Le dimanche 21 août (15h), c'est auxerre qui se présentera au Stade de La mosson dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 Uber eats. La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !Le match : MHSC - AJ
Lire la suite

13aoû2022

Équipe pro

Ce SAMEDI le MHSC se déplaçait AU PARC DES PRINCES pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1 Uber Eats.Pour leur premier déplacement de la saison, nos Pailladins avaient rendez-vous avec les Parisiens, champions de France en titre, dans leur
Lire la suite