Ils ont regardé le PSG dans les yeux... | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Ils ont regardé le PSG dans les yeux...

Menés au score par deux fois, les montpelliérains ont fait preuve d'une qualité et d'une abnégation remarquable pour arracher l'égalisation en fin de match (2-2)... mais la séance des tirs au but a ensuite été fatale. Il n'y aura pas de finale pour eux au stade de france. Que c'est dur... 

AUTOUR DU MATCH : Gagner pour l'histoire

Cela faisait 24 ans que le MHSC n'avait pas atteint la demi-finale de France, alors, forcément, la réception du Paris-Saint-Germain mercredi soir à La Mosson avait une saveur particulière. Il y avait cette odeur des grands matchs, cette atmosphère d'une affiche des grands soirs avec de l'enjeu, de la pression, mais il manquait cette étincelle, cette odeur de soufre créée par un stade plein. Foutue pandémie… Une demi-finale sans public ça fait vraiment ch… C'est pour ce public justement, pour leurs supporters, et pour écrire l’histoire que les Montpelliérains attaquaient cette partie au coup d'envoi. Certes il n'était pas favori, loin de là, mais au cours de son histoire le club pailladin a souvent montré qu'il était capable de renverser les montagnes et de créer l'exploit. Le Paris-Saint-Germain lui-même est d'ailleurs tombé à plusieurs reprises au stade de La Mosson dans son histoire alors pourquoi pas ce soir ? Pour réaliser l'exploit justement, Michel Der Zakarian avait concocté un 11 de départ en 5-3-2 avec Arnaud Souquet en 3ème défenseur axial. En face, surprise du côté du PSG. Si Mbappé était bien titulaire, Di Maria et Neymar débutaient, eux, sur le banc. Tout le monde était prêt pour le remake de David contre Goliath, mais avec quelle issue ?

LE MATCH : MHSC 2-2 Paris SG (5 t.a.b à 6)

Au lieu d’une belle fête, cette demi-finale a commencé comme un véritable cauchemar pour des Montpelliérains, pourtant pleins de bonnes intentions. Pourquoi ? Parce que d’emblée, les Parisiens ont joué un refrain aussi lassant qu’efficace : ballon en profondeur pour Mbappé qui grillait la politesse à la défense héraultaise et ouvrait la marque (0-1, 10e). Ça ne pouvait pas être pire. Déstabilisés par cette entame, les Pailladins passaient un long moment à s’en remette ; fort heureusement, les Parisiens ne savaient pas profiter des atermoiements héraultais, à l’image de ce duel gagné par Bertaud face à Icardi (28e). A l’exception d’un coup-franc de Mollet non cadré (39e), les équipiers de Jordan Jordan Ferri étaient en grande souffrance… jusqu’à ce contre éclair mené à la 44e minute de jeu après une opportunité pour Mbappé : les Pailladins remontaient en bloc, Florent Mollet décalait le ballon sur sa gauche vers Gaëtan Lalorde qui expédiait une frappe lunaire dans la lucarne opposée (1-1, 44e). Incroyable ! Après avoir tant souffert, revoilà les Montpelliérains dans la course à la qualification.

Encore fallait-il ne pas réitérer la même entame de match au retour des vestiaires ; les Montpelliérains allaient-il tenir face à la probable marée parisienne ? Toutes ces questions restaient posées… Malheureusement, quand le PSG est en difficulté, il s’en remet à son dragster : Long ballon vers Mbappé et vous connaissez la suite (1-2, 50e). Contraints de se découvrir, les Pailladins laissaient évidemment des espaces à un PSG qui n’en demandait pas tant. Dimitry Bertaud réalisait alors 3 parades décisives pour maintenir les siens dans le match et les Montpelliérains s’enhardissaient pour tenter peu à peu leur va-tout. Delort (68e), Savanier (71e) et Mavididi (78e) mettaient Navas à contribution dans quelques coups de boutoirs pleins de grinta, Ristic envoyait un missile détourné de justesse par Navas (81e). La mire se rapprochait avant une véritable pépite : Superbe ouverture de Mollet vers Laborde sur le côté : ce dernier centrait instantanément vers Andy Delort qui égalisait du plat du pied au second poteau (2-2, 83e).  Magnifique ! Pochettino lançait alors Neymar pour arracher la décision. De leur côté, les Montpelliérains espéraient désormais atteindre directement la séance des tirs au but. Ils y parvinrent grâce à un sauvetage exceptionnel de Vitorino Hilton à la dernière seconde du temps additionnel. La séance des tirs au but nous y voilà ! Après 5 tirs au but réussis sur 5, la tentative de Junior Sambia ne trouva pas le cadre et les espoirs des supporters pailladins se sont soudainement écroulés. C’est dur et tellement cruel au vu du magnifique match des hommes de Michel Der Zakarian, auteur lui aussi d’un très bon coaching. La nuit va être longue, la digestion sera sans doute difficile mais tout le peuple orange et bleu et fiers de vous messieurs ! Vous avez regardé le PSG dans les yeux et vous êtes tombés avec la manière, mais en luttant jusqu’au bout. Bravo !

La fiche technique

Mercredi 12 mai 2021.
Demi-finale de Coupe de France.

Stade de La Mosson.

Mi-temps : 1-1
Score final : 2-2 (5 tirs au but à 6)
Arbitre : M. Pignard.

MHSC : Laborde (44e), Delort (83e); Paris SG : Mbappé (10e, 50e)
MHSC : Ferri (52e), Mollet (64e), Delort (88e); Paris SG: Bakker (88e), Neymar (89e).
 

MHSC : Bertaud - Souquet (Mavididi, 46e), Hilton (cap.), Congré, Ristić - Sambia, Ferri (Le Tallec, 66e), Savanier, Laborde - Mollet (Dolly 86e) - Delort.  Entraîneur : Michel Der Zakarian.

PARIS SG: Navas - Florenzi (Neymar, 86e), Marquinhis (cap.), Diallo, Bakker - Gueye (Danilo 71e), Paredes - Sarabia (Di Maria, 71e), Rafinha (Draxler 71e), Mbappé (Kean, 81e) - Icardi. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

 

Le fait du match : Pas de finale mais des grands hommes

"On s’était donné rendez-vous dans 10 ans" disait la célèbre chanson de Patrick Bruel « Place des grands hommes ». Comme un clin d’œil du destin, cette chanson était sortie en février 1991, quelques mois seulement après l’unique succès des Pailladins en finale de la Coupe de France 1990. Si le vinyl a quelque peu jauni, les paroles collaient parfaitement au contexte et à l’événement  du jour car, 10 ans tout juste après sa dernière finale de Coupe (de la Ligue le 23 avril 2011), le MHSC rêvait de revivre la ferveur et l’ivresse d’une finale au Stade de France.
De finale il n’y aura malheureusement pas. Battu en demi-finale de Ligue des Champions, pas certain de conserver son titre de Champion de France de Ligue 1, le PSG n’a pas laissé Dame Coupe de France aller danser avec son adversaire du jour et s’est assuré de pouvoir être son cavalier jusqu’au 19 mai prochain, en attendant de pouvoir, pourquoi pas, conclure l’affaire en finale au Stade de France. Le MHSC a pourtant tout donné pour séduire celle que le Président Louis Nicollin aimer comparer à une maitresse enchantée. Il s'en est fallu d'un rien et d'un ultime tir au but manqué après un match de haute volée conclu par un score de parité (2-2). C'est terriblement dur. Néanmoins, de la victoire inaugurale à Strasbourg en passant par le succès renversant à Canet en quart de finale, sans oublier bien sûr a superbe prestation en demi-finale face au PSG, cette Coupe de France 2021, nous aura bien fait rêver. Le Président Laurent Nicollin, le coach Michel Der Zakarian et ses hommes peuvent être fiers d’eux et de ce beau parcours. Le PSG qualifié pour la 19e finale de Coupe de France de son histoire (la 7e consécutive, un record dans l’histoire de la compétition), il n'y aura donc pas de rendez-vous au Stade de France 10 ans après la finale de la Coupe de la Ligue donc pour nos Pailladins, mais de grands hommes, ça c’est sûr, tant leur parcours fut de qualité. Bravo les gars !

A lire également

07aoû2022

Équipe pro

Le dimanche 21 août (15h), c'est auxerre qui se présentera au Stade de La mosson dans le cadre de la troisième journée de Ligue 1 Uber eats. La billetterie pour cette rencontre est ouverte. Toutes les infos sont ici !Le match : MHSC - AJ
Lire la suite

13aoû2022

Équipe pro

Ce SAMEDI le MHSC se déplaçait AU PARC DES PRINCES pour le compte de la 2ème journée de Ligue 1 Uber Eats.Pour leur premier déplacement de la saison, nos Pailladins avaient rendez-vous avec les Parisiens, champions de France en titre, dans leur
Lire la suite