Elodie Ramos : « Tout faire pour gagner » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Elodie Ramos : « Tout faire pour gagner »

Dimanche (14h au Stade Jules Rimet de Sussargues), l'équipe féminine du MHSC reçoit Juvisy. Auteur d'un très bon début de saison (cinq matchs, trois buts) l'attaquante montpelliéraine Elodie Ramos évoque le début de saison des Montpelliéraines, son retour au premier plan et le choc face aux Franciliennes.

 

500 Ramos.jpg

Élodie, avec trois buts en cinq matchs ton début de saison se passe plutôt bien…
Oui c’est vrai. J’apprécie. Le coach me fait confiance depuis quelque temps, puisque je suis titulaire depuis deux matchs. Cela ne veut pas dire que j'ai gagné ma place, loin de là, mais j'essaie de faire du mieux possible pour l'équipe et apporter un plus au groupe. Sur le plan collectif, et c’est le plus important, ça se passe plutôt bien aussi. Nous avons obtenu de bons résultats excepté lors de notre défaite contre le Paris-Saint-Germain (1-2, 6e journée).

 

Après 3 années de galère marquées par de nombreuses blessures, comment vis-tu ce retour au premier plan ?
C'est vrai que j'ai vécu une période difficile ces trois dernières années. Au départ, il y a eu cette rupture des ligaments croisés du genou qui m'a tenu éloignée des terrains pendant 11 mois, ensuite j'ai eu de nouveaux pépins avec l'autre genou cette fois, puis l'appendicite… Disons que depuis trois saisons, chaque fois que je faisais une préparation physique je me re-blessais derrière ce qui entraînait des longues périodes d'indisponibilité. Il y a eu des hauts, des bas, des périodes où j'ai eu envie de tout envoyer « balader » car, dans ma tête, je faisais des efforts sans être récompensée. La famille, les amis ont joué un rôle important. Ça fait du bien de revenir, d'enchaîner les matchs, ça m’aide à retrouver mon niveau petit à petit. Pour l'instant tout se passe bien et j'espère que ça va continuer. Quand on a vécu de tels moments, on apprécie encore plus de jouer.

 

Peut-on dire qu'à 30 ans tu entames une deuxième jeunesse ?
Non, pas vraiment… Parce que les années passent d'abord, parce qu'il y a des jeunes qui poussent derrière aussi… Disons que désormais, je prends les semaines et les matchs comme ils viennent sans me poser de questions. Ça ne sert à rien. Je vis les choses au fur et à mesure et j'essaie de me focaliser sur le moment présent sans penser à la suite. J’essaie simplement de prendre du plaisir sur le terrain et d’aider l’équipe au maximum…

 

Sur le plan collectif, la section féminine du MHSC a connu de nombreux changements cet été avec notamment la nomination de Jean-Louis Saez au poste d’entraîneur…
Il est vrai que l'on sort d'une période de six ans avec le même entraîneur. C’est long, et peut-être qu’inconsciemment nous étions rentrées dans une certaine routine. Aujourd’hui nous avons un nouvel entraîneur, avec une nouvelle façon de travailler, une nouvelle approche, une nouvelle concurrence aussi car tout est remis à zéro et tu dois gagner ta place… Tout est nouveau et cela fait du bien de redémarrer sur quelque chose de différent. Pour l'instant ça se passe plutôt pas mal. Le groupe vit bien, il y a une bonne entente entre les jeunes et les plus anciennes, l'ambiance est bonne et cela se ressent sur le terrain. Le coach a une philosophie axée sur le jeu court, il nous fait beaucoup travailler tactiquement. Je pense que nous avons réalisé un bon début de saison, à part bien sûr ce faux pas contre Paris où, je ne sais pas pourquoi, nous n'avons pas joué notre jeu. Plus globalement, il y a de bonnes recrues qui sont arrivées, les bonnes joueuses sont restées, il y a des jeunes qui poussent à la porte de l'équipe première… Tout cela fait que nous avons une équipe pour bien figurer. Il y a de l'ambition et un vrai projet.

 

Quels sont tes objectifs cette saison, personnellement et collectivement ?
Sur le plan collectif, on entame un nouveau cycle. C'est la première année du coach et il a pour objectif de nous amener le plus haut possible, et ce sur plusieurs saisons. Cette année, l'objectif est d'être dans les trois premiers, mais si on a la possibilité d'être dans les deux premiers on ne va pas se gêner … À titre personnel, j'espère avoir le plus de temps de jeu possible et essayer de marquer quelques buts. Ça fait plus de 10 ans que je suis au club, porter le maillot de Montpellier cela veut dire quelque chose pour moi et je suis très heureuse de pouvoir le faire sur le terrain pour apporter ma pierre à l’édifice et aider le club.

 

Pour conclure, un mot sur la rencontre de dimanche face à Juvisy…
Il faut se méfier car Juvisy n'a plus le droit à l’erreur puisqu'elles ont déjà perdu contre Soyaux et Saint-Étienne. Elles vont vraiment venir à 300 % avec la volonté de gagner. On sait que ça va être un match difficile et que ça ne va pas se jouer à grand-chose comme tous les grands matchs. À nous de faire le nécessaire ; nous sommes à domicile et on va tout faire pour gagner.
 

A lire également

27juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

29juin2022

Équipe pro

Le jeune milieu de terrain (20 ans) a étendu son engagement avec le Montpellier Hérault Sport Club.Le MHSC est heureux d'annoncer la prolongation de contrat de son milieu terrain. Formé au club,  Joris avait été le 3ème plus jeune
Lire la suite

28juin2022

Féminines

Le club montpelliérain annonce ce jour la signature de la joueuse de 24 ansFormée à l’OL où elle est arrivée à l’âge de 9 ans, cette gardienne moderne dotée d’une bonne technique et habile sur les sorties aériennes a choisi le
Lire la suite