Marie-Laure Delie : « De grands moments » | MHSC Foot , billetterie Montpellier Hérault, mhsc match, match Montpellier, led publicitaire, panneau publicitaire led

Marie-Laure Delie : « De grands moments »

Demi-finaliste de la Coupe du Monde féminine avec l'équipe de France il y a quelques jours en Allemagne, l’attaquante du Montpellier Hérault SC Marie-Laure Delie revient pour nous sur cette expérience unique vécue lors de cette compétition

Avec le recul, que retiens-tu de cette Coupe du Monde ?
Je crois que nous avons réalisé un très beau parcours. Peu d'observateurs nous attendaient à ce niveau-là. Malgré tout, nous sommes parvenus à montrer que l'Equipe de France est une très bonne équipe et que nous étions capables de réaliser de gros matchs. Pour preuve, nous ne sommes pas passées loin de la finale.

Vignette match Delie1.jpgSur un plan personnel, tu ne partais pas titulaire avant le début de la compétition, et pourtant tu as débuté le premier match face au Nigéria et même inscrit le but de la victoire…
Depuis mon arrivée en Equipe de France il y a deux ans, le sélectionneur Bruno Bini m’a toujours utilisé en tant que joker. Je débutais les matchs sur le banc avec pour objectif d'essayer de marquer dès que j'entrais en jeu. Il me disait toujours de prendre mon temps et que ma chance viendrait. Ce fut finalement le cas à Chypre lors d'un tournoi amical organisé peu avant la Coupe du Monde. Je l'ai saisie, et en deux titularisations, j'ai pu inscrire deux triplés avant d'en inscrir un troisième face à la Belgique. Je pense que ça a joué.

Vignette match delie vs PSG.jpgRaconte-nous cette coupe du monde match après match
Lors du match d’ouverture face au Nigéria, c'était très compliqué. Il faisait très chaud. Nos adversaires étaient très physiques. C'était vraiment un match piège. J'ai la chance de marquer le but victorieux. Cela m'a fait très plaisir, c'était un moment particulier, mais l'important, c'était que l'équipe l'emporte, que je marque ou pas… Notre succès (1-0) nous a permis de bien lancer notre compétition. Face au Canada, qui était pourtant une très bonne nation du foot féminin, on a prouvé que l'on pouvait rivaliser avec n'importe qui en l'emportant 4-0. Ce match nous a permis de faire le plein de confiance. Face à l'Allemagne, j'ai démarré sur le banc. Le coach avait choisi de faire tourner l'effectif vu que nous étions déjà qualifiés pour les quarts de finale. Nous sommes menées 2-0, on revient à 2-2, j’ai une balle d'égalisation à 3-2 que je manque et l’équipe s’incline 4-2. Paradoxalement, ce match nous a servi. À 2-0 nous aurions pu sombrer et prendre une grosse claque mais nous avons su réagir. Cela nous a montré que nous avions de grandes ressources mentales comme nous l'avons prouvé ensuite face à l'Angleterre. En quart de finale, les Anglaises justement ont marqué sur leur première action alors que nous dominions la partie et nous avons réussi à arracher l’égalisation à deux minutes de la fin (1-1) avant de l'emporter aux tirs au but. Un grand moment.

Puis est venue cette fameuse demi-finale perdue face aux Etats-Unis
Je n'étais pas à 100 % pour ce match puisque j'étais blessée. C'est pourquoi je suis sortie à la mi-temps. Ce match est vraiment une grande frustration car nous avons eu beaucoup d'occasions. De leur côté, les Américains en ont 5 et ont inscrit trois buts. Ça veut tout dire. Leur efficacité a fait la différence

Au final, que retiens-tu de ce parcours ?
D'un côté je suis assez déçue car j'ai la conviction que nous aurions pu aller au bout. D’un autre côté, nous savons très bien que nous avons réalisé quelque chose de grand pour le football féminin français. Je pense qu'à partir de maintenant, nous allons avoir un autre statut.

Justement, comment vis-tu cette nouvelle exposition médiatique ?
De ce point de vue là, on part est quasiment de rien… On est vraiment très fières et j'espère que cela va continuer. L'exposition médiatique pendant la coupe du monde c'est bien, mais j'espère que sur le long terme, cela va servir au développement du foot féminin.

À titre personnel, tu as notamment fait la une de l'équipe pendant la compétition
Nous étions un peu dans notre bulle. Je pense que, je vais plus réaliser maintenant que la compétition est terminée. Cela nous a beaucoup aidé car nous nous sommes rendus comptes que nous étions vraiment soutenues en France.

Vignette match delie3.jpgLe calendrier de la division une féminine a été publiée aujourd'hui. Comment abordes-tu cette saison avec Montpellier ?
Le mondial m'a fait du bien, notamment en termes de confiance, mais je ne vais pas changer ma façon de jouer. Je vais tout simplement essayer d'apporter le meilleur de moi-même. Au niveau du calendrier, nous recevons Lyon dès la troisième journée avant de nous déplacer à Juvisy lors du match suivant. Cela fait deux gros rendez-vous coup sur coup, mais on va essayer de se préparer en conséquence. Nous devons aussi faire attention de ne pas nous faire piéger sur les « petits » matchs, ce qui nous a coûté cher la saison dernière.

À titre personnel, quels sont les objectifs en club pour la saison qui s'annonce ?
Faire beaucoup mieux que la saison dernière où j'ai souvent manqué de confiance, marquer le plus de buts possibles et essayer d'aider l'équipe à décrocher cette qualification en ligue des champions qui nous a échappé lors de la dernière minute du dernier match la saison passée. Cette fois, on va essayer de décrocher cette qualification le plus rapidement possible pour ne pas avoir à tout jouer sur le dernier match.

 

A lire également

27juin2022

Supporters

LA CAMPAGNE D'ABONNEMENT DÉBUTERA LE MARDI 28 JUIN sur la billetterie en ligne et au Club House du MHSC à Grammont ! LE CALENDRIER DES ABONNEMENTSA partir du mardi 28 juin 2022 sur la billetterie en ligne du clubau Club House du MHSC à
Lire la suite

29juin2022

Équipe pro

Le jeune milieu de terrain (20 ans) a étendu son engagement avec le Montpellier Hérault Sport Club.Le MHSC est heureux d'annoncer la prolongation de contrat de son milieu terrain. Formé au club,  Joris avait été le 3ème plus jeune
Lire la suite

28juin2022

Féminines

Le club montpelliérain annonce ce jour la signature de la joueuse de 24 ansFormée à l’OL où elle est arrivée à l’âge de 9 ans, cette gardienne moderne dotée d’une bonne technique et habile sur les sorties aériennes a choisi le
Lire la suite